MACHINES SIMPLES


MACHINES SIMPLES
MACHINES SIMPLES

MACHINES SIMPLES

Il est malaisé de déterminer le moment précis de l’apparition des différentes machines simples dans l’histoire de la civilisation; le levier a sans doute été utilisé très tôt, peut-être avant la période historique, alors que la poulie et la balance, de conception plus difficile, lui sont bien postérieures. L’utilisation de la balance est attestée par les peintures égyptiennes anciennes et celle de la poulie vers le \MACHINES SIMPLES IXe siècle par les sculptures babyloniennes. Les Grecs ont certainement utilisé divers types de machines dès le début de leur histoire, et leur technique théâtrale de mise en scène faisait usage de plusieurs sortes de machines.

Les premiers documents écrits et les premières tentatives d’explication théorique du fonctionnement des diverses machines datent d’Aristote. Dans son petit traité intitulé Problèmes mécaniques , il définit la machine comme «tout ce qui nous aide à vaincre la nature dans notre propre intérêt [...]. C’est par l’art que l’homme maîtrise ce par quoi la nature nous surpasse.» Les problèmes mécaniques sont pour lui «des problèmes à la fois mathématiques et physiques, les méthodes de résolution étant mathématiques et l’application pratique relevant du domaine de la physique». C’est aux propriétés du cercle qu’«il faut attribuer toutes ces merveilles», comme «ces machines à plusieurs cercles se mouvant en sens inverse que les techniciens construisent». Aristote donne une théorie de la balance, de la composition des mouvements, et il énonce clairement notre théorème des moments en ces termes: «Le rapport de la force motrice à la force résistante est en raison inverse des bras du levier.» Il considère le roulement d’un cercle, la rotation de la roue des potiers, les mouvements des poulies comme les trois mouvements possibles du cercle. Aristote décrit plusieurs machines simples, le coin, la hache, le casse-noix, les poulies utilisées en maçonnerie (autour desquelles passent des câbles), l’onagre, le levier, la balance, le gouvernail des bateaux, le cabestan à contrepoids, etc.

On sait par les auteurs postérieurs (Vitruve, Plutarque, Héron d’Alexandrie, Athénée...) que celui qui a particulièrement brillé dans la conception et la construction de machines fut Archimède de Syracuse, mais, comme le rapporte Carpos d’Antioche (cité par Pappus d’Alexandrie), il n’a rien daigné écrire sur ces sujets à l’exception d’un livre sur la construction du planétarium (aujourd’hui perdu). On dit qu’un tel planétarium avait été emporté par Marcellus après la chute de Syracuse.

Athénée (Déipnosophistai ) nous a laissé une description détaillée d’un luxueux bateau, La Syracusaine (env. 4 000 t), construit sur ordre de Hiéron, tyran de Syracuse, comportant de nombreuses machines (catapultes, grues, etc.) et mis à l’eau par Archimède en personne au moyen d’un mécanisme de sa conception. On sait d’autre part par Plutarque et Lisodore l’historien qu’Archimède a construit de nombreuses machines pendant la défense de Syracuse (assiégée par Marcellus en \MACHINES SIMPLES 212).

Héron d’Alexandrie nous a laissé dans ses traités les Pneumatiques , Des automates et Mécaniques de nombreuses descriptions de machines simples actionnées par l’eau, la vapeur ou l’air comprimé. De même Pappus, dans sa Collection (mathématique), rapporte, au huitième livre, des descriptions détaillées et des procédés de construction de roues dentées, cabestans, grues, palans, vis d’Archimède, etc.

Léonard de Vinci a laissé de nombreux dessins de machines simples (surtout pour la défense des villes) de conception toute moderne et dont plusieurs s’inspireraient d’Archimède, dont il était, comme avant lui Galilée, un lecteur passionné.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • MACHINES-OUTILS — L’expression «machine outil» contient en elle même sa définition: un matériel ayant pour but de faire mouvoir l’outil par une transmission actionnée au moyen d’un moteur, au lieu de la laisser manier par la main de l’ouvrier. D’une manière plus… …   Encyclopédie Universelle

  • Machines à voter — Vote électronique Droit de vote Généralités Démocratie · Dépouillement · Droits civiques · Élection · Système électoral · Vote Typologies Suffrages : capacitaire · censitaire · universel Votes  …   Wikipédia en Français

  • Procedures francaises assurant la sincerite des machines a voter — Procédures françaises assurant la sincérité des machines à voter Une machine à voter permet d organiser un vote, sous réserve du respect de certaines règles : En l absence de telles règles, un informaticien de bon niveau pourrait faire… …   Wikipédia en Français

  • Procédures françaises assurant la sincérité des machines à voter — Une machine à voter permet d organiser un vote, sous réserve du respect de certaines règles : En l absence de telles règles, un informaticien de bon niveau pourrait faire délivrer à la machine un résultat erroné [1], en modifiant certains… …   Wikipédia en Français

  • International Business Machines — « IBM » redirige ici. Pour les autres significations, voir IBM (homonymie). Création …   Wikipédia en Français

  • MACHINE — La machine est une réalité technique qui joue un rôle dans la production, mais c’est aussi une réalité humaine et sociale qui a des effets profonds sur la vie matérielle des hommes, sur l’organisation du travail et les rapports sociaux. Ce… …   Encyclopédie Universelle

  • MÉCANIQUE (HISTOIRE DE LA) — «Au commencement était la mécanique.» Ce mot du physicien allemand Max von Laue dans son Histoire de la physique (1953, trad. de Geschichte der Physik , 1946) est profondément vrai. L’homo faber a multiplié depuis des temps immémoriaux les moyens …   Encyclopédie Universelle

  • MACHINISME — On appelle «machinisme» un ensemble de conceptions et de pratiques nées de la prolifération des machines de production, elles mêmes produites, et «mécanisme» certaines conceptions scientifiques ou philosophiques qu’on a tirées depuis bien… …   Encyclopédie Universelle

  • Œuvre scientifique de Lazare Carnot — Lazare Carnot Cet article a pour but de faire connaître le « côté » scientifique de Lazare Carnot en présentant deux de ses essais : Essai sur les machines en général 1783 Réflexions sur la métaphysique du calcul infinitésimal 1797 …   Wikipédia en Français

  • Œuvre scientifique de lazare carnot — Lazare Carnot Cette article a pour but de faire connaître le « côté » scientifique de Lazare Carnot en présentant deux de ses essais : Essai sur les machines en général 1783 Réflexions sur la métaphysique du calcul infinitésimal… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.